Centre d'aide

Comment devrais-je parler aux professionnels de la santé de ma douleur?

Devrais-je essayer d’ignorer ma douleur?

Non! On sait aujourd’hui que la douleur devrait être traitée, plutôt qu’ignorée. Une bonne prise en charge de la douleur peut permettre à l’organisme de guérir et vous permettre de reprendre vos activités normales, ce qui améliore la qualité de vie.

Qui puis-je consulter?

De nombreuses personnes peuvent vous aider à prendre en charge la douleur persistante. Certaines infirmières se spécialisent dans le soulagement de la douleur, tout comme certains médecins, physiothérapeutes, ergothérapeutes et psychologues. La physiothérapie, les consultations psychologiques, les cours sur la douleur, la méditation et les groupes d’entraide peuvent tous jouer un rôle. Vous pouvez aussi demander à votre médecin de famille qu’il vous dirige vers un spécialiste, si la douleur persiste.

Le traitement de la douleur exige un partenariat entre vous et vos professionnels de la santé. Voici quelques conseils pour ce partenariat :

  • Tenez un journal de la douleur en prenant note de son intensité, du moment où vous l’avez éprouvée, des mesures que vous avez prises pour la soulager et l’effet obtenu. Il est utile d’y inscrire les médicaments que vous avez pris et vos activités. Écrivez également tout ce qui, selon vous, aggrave ou améliore votre douleur. Cela peut vous aider au moment de parler à votre médecin de votre douleur. (Vous pouvez télécharger une copie du journal de la douleur à www.canadianpaincoalition.ca.)
  • Décrivez votre douleur en utilisant des mots comme élancement, lancinant, intense, douloureux, picotement, faible, oppressant, etc.
  • Évaluez votre douleur sur une échelle de 0 à 10, où le chiffre 0 fait référence à l’absence de douleur et le chiffre 10, à la pire douleur que vous pouvez imaginer.
  • Inscrivez ce que vous avez essayé, ce qui vous aide, ce qui empire la douleur.
  • Rappelez-vous que vous êtes le spécialiste en ce qui concerne votre corps. Vous avez le droit d’être entendu lorsque vous parlez de votre douleur.
  • Allez à vos visites médicales en compagnie d’un membre de la famille ou d’un ami afin de ne manquer aucune information importante.
  • Continuez de prendre vos médicaments comme ils sont prescrits, et discutez de toute inquiétude ou des effets secondaires avec votre équipe de soins de santé.
  • Rappelez-vous que vous avez le droit de refuser un traitement. Vous avez aussi le droit de faire évaluer régulièrement votre douleur et de faire ajuster votre traitement si la douleur n’est pas soulagée.