À propos de nous

Charte

En ce début de millénaire, la douleur a pris des proportions épidémiques au Canada. Des études démontrent que plus de la moitié des patients hospitalisés souffrent inutilement de douleur. Les rapports sur la douleur chronique au Canada montrent que ce problème touche entre 13% et 30% de la population en général.

Le fardeau des problèmes de douleur au Canada se traduit en termes économiques par des pertes de productivité, une utilisation accrue des services de santé et une diminution significative de la qualité de vie des personnes atteintes. En dépit de l’importance des problèmes de douleur au Canada, la souffrance des patients n’est pas entendue ou reconnue, et trop souvent leur douleur n’est pas prise au sérieux. La charte suivante a été créée dans le but de modifier et d’améliorer le traitement des patients qui souffrent de douleur.

PRÉAMBULE

  • Les professionnels de la santé, ainsi que le grand public, doivent être informés que la douleur chronique est une maladie et non un simple symptôme.
  • Les consommateurs doivent faire des pressions pour que l’on reconnaisse toutes les conséquences de la douleur.
  • Les patients ont besoin de soutien et de services professionnels accrus pour les aider à mieux comprendre l’information diffusée à partir de diverses sources.
  • Tous les professionnels de la santé pourraient assumer un plus grand rôle en regard de plans de traitement qui mettent l’accent sur l’individu dans sa totalité.
  • Les patients ont des responsabilités et des droits et doivent travailler en partenariat avec les professionnels de la santé, en participant activement à leurs soins.
  • Les enfants, les personnes âgées, ou ceux qui ont des déficits cognitifs ou qui sont incapables de communiquer ont aussi le droit d’avoir leurs parents ou leurs aidants naturels activement impliqués dans leurs soins.

DROITS
Les patients souffrant de douleur ont le droit:

  1. d’être pris au sérieux lorsqu’ils parlent de leur douleur
  2. de recevoir des soins empreints de compassion et sympathie
  3. d’avoir des traitements et des soins de même qu’un suivi approprié et une réévaluation périodique de leur condition
  4. de participer activement (ou que leurs parents ou leurs aidants naturels participent de façon active) au développement de leur plan de traitement
  5. d’avoir accès à des soins appropriés qui sont basés sur les «bonnes pratiques cliniques» et ce, en temps opportun
  6. d’avoir les informations pertinentes pour leur permettre de consentir de façon éclairée au traitement proposé
  7. de recevoir toute l’information et le soutien nécessaire, incluant l’accès à leur dossier médical

RESPONSABILITES
Dans la mesure de leurs capacités, les patients qui souffrent de douleur ou leurs parents/aidants naturels ont la responsabilité:

  1. de s’informer adéquatement sur la douleur
  2. de communiquer ouvertement avec leurs pourvoyeurs de soins de santé
  3. de participer activement à leurs propres soins et à la prise des décisions relatives à ces soins et ce, en partenariat avec les professionnels de la santé
  4. de faire tout ce qui est possible pour se conformer à leur traitement
  5. de militer pour un meilleur traitement de la douleur